Du vent dans mes mollets


Synopsis
Prise en sandwich entre des parents qui la gavent d'amour et de boulettes, Rachel, 9 ans, compte les minutes qui la séparent de la liberté. Jusqu'au jour où son chemin croise celui de l'intrépide Valérie. 

Après un été bien (trop) rempli pendant lequel j'ai du mettre toute vie sociale de côté, je suis de retour au chômage en vacances, jusqu'à la prochaine aventure professionnelle. J'ai donc tout le loisir de me faire une toile, de regarder des DVDs... Et donc de vous faire partager mes découvertes.

J'ai commencé dès hier soir en allant voir Du vent dans mes mollets, adaptée d'une bande-dessinée que j'avais lu il y a quelques années et qui m'avait beaucoup touché. Pour info, la BD ressemble à ça...




...et l'auteure a participé à cette adaptation cinématographique.

Autour de Rachel gravite tout un petit monde qui semble bien fatigué : Mme Trebla, la psy à qui elle raconte ses angoisses toutes les semaines ; sa mère, qui ne parvient pas à trouver sa place, et qui s'enferme dans une cuisine qui s'effondre pour faire des falafels ; son père, installateur de cuisine justement, qui ne semble plus avoir goût à rien et Catherine, pétillante divorcée et mère de la petite Valérie.

La réalisation est parfois maladroite et manque de légèreté, mais elle est néanmoins inventive et colorée, plongeant le spectateur dans un univers enfantin mais pas naïf qui m'a fait penser à une maison de poupées. 

Je regrette un peu le soin et le temps apporté aux intrigues secondaires qui n'ont franchement pas grand intérêt, mais j'ai aimé le regard sensible et lucide porté sur les relations entre femmes, à la fois rivales et complices. 

Du vent dans mes mollets est une agréable comédie douce-amère, qui réussit le pari de mêler gravité et délicatesse. Le tout fonctionne grâce à un casting impeccable, notamment Agnès Jaoui et la sublime Isabelle Carré que je trouve parfaite d'un film à l'autre (mais comment fait-elle ?).

3 spectateurs:

David T a dit…

Ça reste un joli film, même si comme tu le dis il a des défauts et maladresses.

Valentine - yeswhatelse a dit…

intéressant ! je ne savais pas pour la BD du coup ça me tente vraiment de la lire ! Presque plus que le film, mais je le verrais bien quand même. Bonnes "vacances" ;) qu'on ne souhaitent pas trop longues bien sûr ! biz

xManuex a dit…

Valentine, je te conseille effectivement la BD avant le film...Le côté gentil bordel passe mieux en BD qu'au ciné je trouve. Enjoy :)

Publier un commentaire

 

Blog Template by YummyLolly.com